fr / en / es / ro
>
>
Comment réussir ses cultures en jardinant avec la Lune… et avec les bons outils ?
Actualités
Jardin - 04.05.2022

Comment réussir ses cultures en jardinant avec la Lune… et avec les bons outils ?

Comment réussir ses cultures en jardinant avec la Lune… et avec les bons outils ?

Il existe parfois des liens mystérieux entre les éléments de l’univers. C’est ainsi que la Lune a des effets sur la nature et plus particulièrement sur les plantes. En fonction de sa position dans le ciel ou de sa forme, le satellite de la Terre exercerait donc une certaine influence sur la végétation. Alors chers jardiniers, levons les yeux ensemble pour observer la Lune et comprendre comment jardiner avec elle…

 

Il n’y a pas que le soleil qui peut faire du bien à votre jardin. La Lune, intimement liée à notre planète Terre, a aussi ses secrets et donne son rythme à la nature. Jardiner avec la Lune, c’est suivre sa course dans le ciel. C’est aussi cultiver fruits et légumes en harmonie avec la terre. Pour jardiner en tenant compte des influences de la Lune, il est donc important de suivre son mouvement, ascendant ou descendant, et l’évolution de sa forme, croissante ou décroissante.

 

Lune et jardinage : une vieille histoire…

Depuis toujours, les Hommes ont été fascinés par la Lune. Ils lui ont associé nombre de symboles et de légendes. Et très vite, nos ancêtres se sont basés sur son cycle pour effectuer leurs travaux de jardinage. Ils ont alors décrit quand il fallait préparer le sol, semer, planter, tailler ou encore récolter. C’est là que sont nés les premiers calendriers lunaires chez les Gaulois, les Grecs les Romains, les Chinois ou même les Mayas. C’est au 16e siècle que l’agronome, Olivier de Serres a le premier étudié ces différentes traditions. Au 17e siècle, La Quintinie, jardinier de Louis XIV accordait peu de crédit à l’influence de la Lune : « Ceux qui se fient à la Lune sont de mauvais jardiniers qui ignorent l’expérience et les gestes essentiels ! »

Mais, au début du 20e siècle, Rudolf Steiner, philosophe, invente la biodynamie qui prône le travail naturel du sol en accord avec la Lune. Ses travaux ont été approfondis par Maria et Mathias Thun avec la publication de leur premier Calendrier des semis en 1963.

 

Lune croissante ou décroissante ?

La révolution lunaire dure environ 29 jours. La face lumineuse de la Lune vue de la Terre dépend de la place de notre satellite par rapport au Soleil.

 

  • La Lune croissante (14,5 jours de la nouvelle Lune à la pleine Lune)

Elle est signe de vitalité et rend généralement les plantes plus vigoureuses, plus résistantes aux parasites et maladies. C’est le moment propice pour tous les travaux qui vont demander de l’énergie à la plante comme la taille, les récoltes et les cueillettes de fruits et légumes. Les fleurs coupées durant cette période tiendront mieux en vase et les fruits mûriront plus lentement en cave. Pendant la Lune croissante, les mouvements de sève sont plus intenses. 

 

  • La Lune décroissante (14,5 jours de la pleine Lune à la nouvelle Lune)

La vitalité de la végétation est moins importante. C’est un temps de repos avec des récoltes moins riches mais des légumes et des fruits souvent plus savoureux, et des fleurs plus parfumées. Si la conservation est moins facile, c’est le meilleur moment pour consommer tout de suite les fruits et légumes. C’est une période où l’on recommande le travail du sol et les apports d’engrais et de compost. Le moment est donc venu d’utiliser la Biogrif’ 4 ou 5 dents naturOvert® de Leborgne. Il suffit d’enfoncer l’outil avec le pied et de tirer les manches en arrière pour ameublir la terre et préserver les micro-organismes vivants du sol. Et avec le Rotogrif’ 4 dents naturOvert®, vous pourrez préparer le terrain avant le semis, entretenir le sol et mélanger le terreau et le compost. Cet outil vous permettra aussi de déraciner les mauvaises herbes sans retourner les sols.

 

Lune montante ou descendante ?

En 27 jours, la Lune croise dans le même ordre les 12 constellations du zodiaque en un mouvement ascendant puis descendant. La constellation la plus basse est celle du Sagittaire. La constellation la plus haute est celle des Gémeaux.

 

  • La Lune montante (13,5 jours)

C’est la période où la Lune est le plus haut dans le ciel. La sève remonte alors les branches des végétaux. C’est le moment idéal pour s’occuper de tout ce qui se passe au-dessus du sol : les greffes, les semis, la récolte des fruits et la réalisation de bouquets de fleurs.

 

  • La Lune descendante (13,5 jours)

C’est la période où la Lune est le plus bas dans le ciel. La sève descend vers les racines. C’est le moment idéal pour s’occuper de tout ce qui se passe sous la terre. C’est là que l’enracinement des boutures, la mise en terre des jeunes plantes, la plantation et le repiquage sont plus faciles. C’est là que peut entrer en jeu la binette japonaise naturOvert® qui avec son côté pointu vous permettra de biner, de piocher et de tracer des sillons. Ses côtés latéraux vous aideront aussi à niveler et à désherber. La Lune descendante est aussi l’époque où l’on peut récolter ses légumes, travailler son sol ou enfouir ses engrais verts. Là encore, la Biogrif’ 4 ou 5 dents naturOvert® de Leborgne sera votre meilleur allié pour jardiner au naturel !

 

Suivez le guide ! Le calendrier lunaire

Pas besoin d’avoir des connaissances en astronomie pour jardiner avec la Lune ! Pour s’y retrouver, il existe des calendriers lunaires à suivre au jour le jour. Il est très facile de trouver l’un de ces calendriers sur internet ou en librairie.

Plus globalement, pour chaque sorte de plante correspond une position de la Lune plus favorable. Les travaux du jardinier dépendent ainsi de la constellation devant laquelle se trouve la Lune :

 

  • Devant les constellations de Terre (Taureau, Vierge, Capricorne)

Portez votre attention sur les plantes-racines : fleurs à bulbe, ail, carotte, navet, échalote, oignon, pomme de terre, radis, betterave, etc.

 

  • Devant les constellations d’Eau (Poisson, Cancer, Scorpion)

Travaillez plus particulièrement les plantes-feuilles : poireau, laitue, épinard, artichaut, choux, cresson, etc.

 

  • Devant les constellations d’Air (Gémeaux, Balance, Verseau)

Concentrez-vous sur les plantes-fleurs : plantes aromatiques, fleurs annuelles et vivaces, arbres et arbustes à fleurs, etc.

 

  • Devant les constellations de Feu (Bélier, Lion, Sagittaire)

Occupez-vous surtout des plantes-fruits : concombre, courge, fraise, framboise, melon, citrouille, tomate, aubergine, haricot, etc.

 

La Lune a tout prévu, même les jours de repos !

Il est aussi important de connaître les périodes d’influence négative de la Lune pour jardiner. Les périodes que l’on appelle les « nœuds lunaires » sont particulièrement à éviter. C’est lorsque la Lune est la plus proche ou la plus éloignée de la Terre qu’il est en effet préférable pour le jardinier de prendre quelques jours de repos. Pendant 4 jours dans le mois, n’hésitez pas alors à délaisser un peu votre jardin !

Vous avez aimé ? alors partagez !